L’AEO : Quand votre moteur de recherches devient moteur de réponse(s)

L’AEO : Quand votre moteur de recherches devient moteur de réponse(s)

Au plan technique, la production de skills spécifiques pour les assistants vocaux est à prendre en compte.

Sur un simple clic, Google met à disposition une masse d’informations correspondantes à notre requête. Nous lui adressons quotidiennement de plus en plus de questions. Avec l’AEO, de l’anglais answer engine optimization, l’indexeur géant se mue lentement mais sûrement en moteur de réponses. Son but : donner à la seconde LA meilleure réponse du web (selon lui…) à la question simple que vous lui posez à voix haute, comme on discuterait avec un copain sympa et érudit.

Viser le top ranking ou rien

Navigation GPS, maison intelligente ou commerce électronique, la commande vocale est facile et rapide. Tout ce qu’on aime. Elle impacte lentement mais sûrement les comportements vers de nouveaux usages depuis plusieurs années déjà. Mais avant de lorgner nos écrans comme une boule de cristal 2.0, survolons les enjeux à venir pour les marques et les professionnels du marketing digital face à cette évolution exponentielle, imminente et majeure.

La transition du desktop au mobile contraint à des efforts de marketing digital réguliers et soutenus pour décrocher les premiers rangs des quelques résultats affichés sur la première page de notre petit écran dans la course à l’obtention de parts de marché. Cela concerne particulièrement les marchés spécialisés (marchés de niche) et les business locaux.

Avec la recherche vocale via Google home, c’est désormais la position #0 qu’il s’agit de viser puisqu’à votre requête interrogative, le moteur vous livre UNE réponse unique. Ces encadrés ou feature snippets sont parfois déjà visibles tout en haut des pages de résultats de recherche lorsqu’on pose une question dans la recherche Google. Ils comprennent un résumé de la réponse extraite de sa page web. Le lien vers la page figure ensuite, avec son titre et son URL.

Qu’on se rassure toutefois. Au même titre que l’utilisation du mobile ne détrône pas celle du desktop, la recherche vocale ne remplacera pas la recherche mobile. Chaque support contribuera à capter une part du trafic sur Google vers votre site.

Qu’est-ce que LA bonne réponse ?

Les voix algorithmiques de Google sont impénétrables. Cependant, tentons un instant de nous glisser dans ses sympathiques open spaces. Imaginez son challenge pour spoter la bonne réponse sur la toile en un temps record. Il lui faudra à la fois :

  • Accéder facilement à vos contenus et les comprendre
    d’où l’impérieuse nécessité d’un code et d’un contenu de qualité pour faciliter le crawl à travers vos pages par les robots de Google. Un balisage schema.org ad hoc facilitera la reprise des contenus et l’utilisation du HTML5 sémantique indiquera aux bots dans quelles sections de la page chercher l’information.
  • S’assurer de votre crédibilité
    d’où l’importance des backlinks pointant sur votre site. Les mentions positives de votre marque reçues de vos utilisateurs sur les réseaux sociaux et les sites dédiés. Elles sont à valoriser sur votre propre site en retour.

L’autorité de la marque : la nouvelle clé
Dans cette guerre ouverte au top ranking, faciliter la compréhension de votre offre aux moteurs et augmentez votre visibilité et votre notoriété devraient d’ores et déjà être ou rapidement devenir votre principal cheval de bataille pour imposer l’autorité de votre marque, seul sésame susceptible de vous ouvrir les portes de la position zéro.

Du côté des professionnels du marketing digital

L’intégration du traitement du référencement naturel sera idéalement à intégrer à même la stratégie digitale initiale. Le contenu reste en effet la matière première du SEO.

La maestria consistera désormais à cerner les requêtes interrogatives des internautes qui mènent à une réponse simple sur un sujet particulier. Elles se différencient d’une recherche classique puisque leur formulation sera du coup plus longues (des trains de 4 à 6 mots).

L’AEO fait actuellement partie du SEO. Si les usages mettent du temps à se modifier, il est à mon avis en passe de devenir un domaine à part entière, capable d’une grande sophistication et d’engendrer un changement totalement disruptif. Une créativité presque combative devra être au rendez-vous pour accompagner les marques dans cette nouvelle effervescence.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Véronique Fass

Véronique Fass

Laisser un commentaire

A propos d'Idée Digitale

Idée digitale est une agence de marketing digital spécialisée dans l’accompagnement web à 360° des entreprises qui souhaitent optimiser leur visibilité sur Internet.

Derniers articles

Suivez-nous sur Facebook

Et aussi sur